Pavillon Ouest

Le pavillon Ouest se présente avec trois niveaux et deux caves dont une, celle du coté Est, est plus ancienne que la seconde. Ce pavillon, comme il nous apparait, remonte à la fin du XIX° siècle, époque à laquelle le pavillon fut habité par la famille Gailly de Taurines pour la naissance de Bertrand le 7 décembre 1892, fils de Charles Gailly de Taurines et de Gabrielle de Maillart de Landres mariés dans la même année.
La « lĂ©gende » voulait que ce pavillon fĂ»t du XVIII° siècle et qu’il ait abritĂ© la chapelle du Château. Mais nous avons dĂ©couvert qu’il en ait rien car la chapelle en question avait Ă©tĂ© bâtie dans le château mĂŞme et que le clocheton, prĂ©sent sur le toit du pavillon au dĂ©but du XX° siècle, n’Ă©tait utilisĂ© que comme un rappel sonore pour les paysans et ouvriers qui travaillaient au château.
Malheureusement nos propres recherches en la matière ont infirmé toutes ces dires. En effet ce pavillon n’est pas présent ni sur les cartes du XVIII° siècles ni sur celles du XIX°. Aucune indication, en notre possession, ne prouve qu’il s’agisse bien de l’ancienne chapelle construite vers la moitié du XVIII° siècle et bénie le 18 juillet 1743. Nous avons découvert par la suite que cette chapelle castrale a été construite à l’intérieur du château (voir chapitre dédié à la chapelle).
Par ailleurs, ce pavillon n’est toujours pas présent, dans l’inventaire des biens de l’émigré Maillart, ni dans la description de la vente des biens Nationaux en 1795, ni sur le Cadastre Napoléonien de 1834. Qui plus est, différents cadastres et documents anciens nous indiqueraient la reconstruction du pavillon  en 1945, pavillon primaire qui aurait été démoli, toujours d’après les matrices officielles, vers 1880, date à la quelle un autre pavillon aurait été cette foi construit en lieu et place du pavillon d’aujourd’hui. Ce petit pavillon, sera donc par la suite, restauré et agrandie plusieurs fois. Après sa destruction pendant la première guerre mondiale, il sera de nouveau reconstruit grâce aux dommages de guerre accordés par l’Etat Français aux « de Meixmoron » en 1923 à laquelle succède une nouvelle destruction partielle pendant la deuxième guerre mondiale qui impliquera de nouvelles améliorations et aménagements vers 1950. Enfin, Il semble aussi avoir reçu des modifications importantes vers 1990 pour permettre à l’édifice d’être utilisé comme chambres d’hôtes par les Jouet-Pastres.
Tout cela pour expliquer pourquoi la DRAC ne l’a pas inscrit le pavillon ouest à son inventaire.

On peut sur la façade Nord redécouvrir une ancienne porte d’entrée – à un mètre au dessus de l’actuel terre-plein. Etait-elle située après un petit escalier, ou le terre-plein lui-même, a-t-il été excavé ?

 






Château de Landreville / 08240 Bayonville & Chennery (Champagne - Ardenne) – France | Tél.: +33(0)324300079
E-mail: info@chateaudelandreville.com / Coordonnées GPS: 49°23'26.52” N – 04°59'59.21” E
Eurl Food For Fantasy - Siret: 794 993 451 00010 – NAF: 9329Z – TVA: FR43794993451
Copyright © 2013 - All rights reserved.